Qui je suis

Le shiatsu est arrivé dans ma vie à l’automne 2004, lorsque j’ai commencé la solide formation de l’école Yoseido de maître Yuichi Kawada, dans la quelle, maintenant, je suis assistante.

 

Grâce à maître Kawada je n’ai pas seulement appris les techniques de massage et à les adapter en fonction de chaque patient, au prix d’une écoute constante et d’une approche minutieuse des spécificités de chacun. Mais aussi à connaître l’âme de cette discipline, sa nature profonde et ancienne, faite d’une dimension à la fois culturelle et philosophique.

 

En janvier 2008, est arrivé mon certificat. Sans bruit, discrètement, mais d’une portée très forte. Celle-ci m'a donné l'élan décisif pour persévérer dans mon apprentissage. J’ai commencé à suivre les cours de formation continue d'approfondissement de l’école Yoseido, épine dorsale de mon approche du shiatsu, et je ne les ai plus quittés depuis lors.

 

Encore et encore, j’ai eu le désir de baigner davantage dans la culture asiatique et plus particulièrement chinoise, berceau des principes philosophiques et thérapeutiques qui forment la base du shiatsu.

 

C’est ainsi qu’en 2008, je suis partie pour Hanoï, au Vietnam, où m’attendait une formation à l’hôpital national de médecine traditionnelle, conciliant principes théoriques de la médecine traditionnelle chinoise et exercice de massage vietnamien. Cette expérience fut l’occasion de rencontrer des médecins remarquables mais elle a aussi fait de moi une spectatrice privilégiée de la vie et de la culture vietnamiennes.

 

L’escale suivante sera la Chine, l’hôpital de médecine traditionnelle et d’acupuncture de Pékin. Un lieu « magique » où les effluves des décoctions de plantes chinoises, les séances d’acupuncture et de massage se mêlaient à des thérapies occidentales et à l’usage d’appareils dernier cri. Là, je fus initiée au massage « tuina » et au qi gong par deux excellents professeurs.

 

C’est par un retour à la « case départ », l’Italie, mon pays d’origine, que j’ai pu parfaire ma formation en suivant à Milan un très intéressant séminaire, celui du Dr Wilfried Rappencker, dédié au shiatsu et au traitement des problèmes psychologiques.

 

La dernière étape a été Paris, où j’ai eu la belle opportunité de pouvoir suivre quelques cours de l’école de M. Bernard Bouheret, l’Ecole de Shiatsu Traditionnel.

 

Le shiatsu imprègne ma vie comme il dirige aujourd’hui mes choix professionnels. En cela, l’enseignement de maître Kawada, que je trouve unique car à la fois profond et étendu, aura été, à titre personnel, une aide inestimable à la résilience et une source d’enrichissement dont je souhaite à mon tour faire bénéficier autrui.

Langues

Véritable italo-européenne, je parle français, anglais, italien et espagnol. ​

Merci!

J'ai beaucoup travaillée ces dernières années pour faire de ma passion mon travail, mais sans l'aide précieuse de plusieursje n'y serais pas arrivée. Un grand merci à tous celles et ceux qui m'ont soutenue et aidée dans ce chemin. Un grand merci à mon professeur, maître Kawada pour ses enseignements, à Caterina, Vétronique, Aude, Matteo et Stéphane pour le site web, à ma famille et à tous mes amis qui m'ont encouragéeà poursuivre mes rêves. ​​ ​